un exemple de non transparence : la gestion du service de l’eau par la CALL

Eau et assainissement : les dirigeants de l’ AGGLO de LENS-LIEVIN méprisent les usagers.

Lens le 19 février 2020

lettre ouverte de l’association EAU SECOURS adressée aux media

La gestion de l’eau et de l’assainissement intéresse l’ensemble des habitants de la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin. L’eau est un bien commun indispensable à la vie et au bien être de chacun.e d’entre nous, et chacun des 250 000 habitants est concerné par ce service.

Pourtant les dirigeants de la CALL, et notamment le vice président chargé de l’eau et de l’assainissement ignorent les usagers représentés par une association telle qu’eau…secours 62.

Nous souhaitons simplement avoir accès aux documents qui concernent cette gestion : les rapports du délégataire Véolia, ainsi que les démarches effectuées en vue de la fin du contrat d’assainissement avec ce même délégataire, prévue à la fin de cette année 2020.

Une expertise a été demandée en 2019 par l’AGGLO concernant le type de gestion envisageable sur notre territoire pour l’assainissement, et suite à cette expertise, les dirigeants ont écarté la possibilité d’une gestion publique. Nous avons réclamé ce rapport d’expertise ainsi que l’argumentaire de la CALL sur le choix du type de gestion qui sera de nouveau une délégation au privé.

Notre association a dû attendre 3 mois et 5 interventions de notre part pour obtenir des services de la Communauté d’Agglomération les rapports annuels de Véolia pour 2018. Le rapport d’expertise, ainsi que le choix de la CALL ont été réclamés à 3 reprises, et nous attendons toujours ces documents. La mise à disposition de ces documents n’est par ailleurs pas de nature à entraver l’appel d’offres pour un futur gestionnaire. Appel d’offres qui est d’ailleurs actuellement terminé.

Les dirigeants de la CALL ont-ils compris que dans la période actuelle, où il est de plus en plus question de transparence, de participation citoyenne, de démocratie locale, l’heure n’est plus aux décisions obscures prises d’en haut ?

Notre besoin de transparence est aussi motivé par les chiffres de la gestion de l’eau et de l’assainissement : rien que sur les trois dernières années, les bénéfices affichés de Véolia se montent à 16 millions d’euros, prélevés de nos factures, et les « frais de siège », difficilement justifiables, réglés aussi par les abonnés de l’eau se montent à 5,5 millions euros.

  Le collège d'eau secours 62    contact@eausecours62.org 
          Notre site : http://www.eausecours62.org/site/ 

Laisser un commentaire