LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS : UNE STRATEGIE FRANCAISE …

30/3/2020   un texte d’un de nos camarades :

-sur la chronologie de l’épidémie , montrant que le gouvernement fr. « savait » depuis longtemps.

-sur la stratégie initiale adoptée et ses néfastes  conséquences même après des inflexions suite aux actions des citoyens/nes.

-J’ai beaucoup apprécié les dernières interventions de JLM qui se démarque du piège de l’unité nationale, du  “vide » des  Verts et de la « soumission » d’O. Faure .

-JLM revient encore  et encore sur l’impérieuse nécessité de la planification sanitaire…mais s’il y a un plan, c’est dans les mauvais coups du gouvernement qu’il faut la chercher .(  la mise en place de la 5G semblerait imminente, d’après sur  Facebook et autres)

 LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS : UNE STRATEGIE FRANCAISE …

E Macron, interrogé parla presse italienne  sur les mesures de confinement a  déclaré :  « Nous n’avons absolument pas ignoré ces signaux. J’ai abordé cette crise avec sérieux et gravité dès le début, lorsqu’elle s’est déclenchée en Chine. »  le Figaro 28/3

Qu’en est-il ?

  L’épidémie de coronavirus a débuté  à Wuhan en nov/décembre 2019 .

Le 30/1 , l’OMS a déclaré l’état d’urgence de santé publique.

Le 28/3, en Chine, on comptait  600 000 cas, 133000 guérisons et 27000 décès.  

  Le 13/3, l’OMS constate que l’Europe est devenue l’épicentre de l’épidémie.

  La quarantaine à Wuhan a débuté  le 23/1.

Le 20/2, le patient 1 est identifié en  Italie (Lombardie) .Le patient 0 n’a pas été retrouvé et a contaminé de nombreuses personnes depuis  janvier .

Le  31/1 ,un avion militaire de la base de Creil rapatrie 220 Français de Wuhan .Ceux-ci sont confinés mais les militaires reçoivent une permission.

  Du 17 au 24 /2 , un rassemblement évangélique à Mulhouse rassemble 2000 à 2500 personnes en partie différentes chaque jour. Mais, le pasteur s’est « repenti …

Au 13/3, la France n’avait effectué aucun contrôle aux aéroports et aux frontières, mêmes sanitaires.

  Dès le 7/3, un article,  dans un journal médical français , constatait  que les autorités avaient adapté les recommandations sanitaires à l’état du stock

Et non à la réalité du risque de contamination .

  Dès le début de janvier, le gouvernement savait. (cf les aveux de Buzyn)  quelle ampleur prendrait la catastrophe .

  Sans le dire ouvertement, il a choisi la stratégie de l’immunité collective ou majoritaire, comme  en G_B.  (B. Johnson a dû depuis  l’abandonner à cause des réactions .)    Le ministre Blanquer explique que 60 à 70 %

Des Français seront contaminés et donc que le virus s’éteindra faute de « transmetteurs . »  (lL’Express du 15/3 et Libération du 18/3 .  

Bilan estimé par certains experts : 300 000 à 500 000 morts en France sans prise de  mesures de précaution.

   Mais le virus est mal connu ; il n’y a pas vraiment de preuves que l’on soit immunisé une fois pour toutes  , à la différence de la rougeole par exemple .

AVEC CETTE STRATEGIE, PAS BESOIN DE MILLIONS DE MASQUES, DE TESTS POUR TOUS  .LES CAPACITES HOSPITALIERES ACTUELLES SERAIENT SUFFISANTES AVEC UN NOMBRE DE MALADES ETALE DANS LE TEMPS .

   L’OMS A QUALIFIE CETTE MESURE «  D’EXPERIMENTALE »ET « DANGEREUSE. »

  Le 12/3,  le discours du  président déclenche la panique . Entre le 12 et le 16/3, le gouvernement accumule  les restrictions, les fermetures de nombreux lieux publics, le confinement, etc… mais maintient de nombreuses activités non essentielles à la lutte contre l’épidémie, de la construction de paquebots de luxe …à celle de pots de fleurs …

« La France est en guerre » :

    Un infléchissement , certes, mais de nombreux problèmes  se posent, suite aux choix initiaux  : il manque cruellement du gel désinfectant, des masques protecteurs, des respirateurs , des chambres de réanimation, de soins intensifs …

    L’exemple de la pénurie de masques est emblématique . Le 18/2, la  France a envoyé 17 tonnes de masques et de tenues de protection à la Chine  et encore les semaines suivantes.

  Le 5/3, les réserves de masques FFP2 s’élevaient à quelques milliers pour une demande infiniment supérieure.  Les commandes ont été tardives ; il a été difficile d’augmenter les  capacités de production .

  Le 5/3 , le syndicat national des jeunes médecins libéraux  dénonçait cette « improvisation ».

  Que de semaines perdues !

   Le 18/3, le ministre Le Drian estimait les besoins en masques à  56 millions par mois .

Le 24/3, Serge Galam, physicien et  membre émérite du CNRS dénonçait les errements du discours officiel sur l’inutilité du port d’un masque par la population .

   Entre le 7 et le 12 mars , le gouvernement  a  essayé de montrer qu’il agissait, qu’il fallait être unis et rester calmes …tout en refusant  toutes les mesures d’urgence, de mobilisation  des moyens  industriels et autres indispensables à la lutte contre l’épidémie   proposées par l’opposition parlementaire…

   Mais les faits contredisent les paroles ou les    idées des experts en communication : par exemple, à Mulhouse, le président avec ou sans masque selon la présence des  médias  fait un discours à l’EXTERIEUR   des bâtiments de l’hôpital en détresse.

    Les manœuvres  autour de la Chloroquine et  de l’équipe du professeur Raoult laissent pantois : attaques répétées   de certains journaux : »un gourou », «  le syndrome de la star », des résultats qui sont «  des fake news »…  

   Ce ciblage a toujours été un bon moyen de salir des adversaires politiques , des journalistes trop curieux… et  il évite surtout d’avoir à parler d’autre problèmes.

    Un essai européen est en cours , testant différents médicaments  dont la chloroquine   .   Résultats   de tous les tests dans six semaines.  Mais pourquoi attendre  pour celui-ci, connu depuis longtemps ? On le prescrit  aux premiers stades de la maladie aux  patients qui le demandent ; s’il n’y a pas d’amélioration, tant pis, on  essaie autre chose , sans polémique .

«  Nous sommes dans une période où il faut agir » , préconisait déjà l’OMS il y a quelques semaines.

En attendant, les soignants sont sacrifiés , les hôpitaux débordés,  les malades parfois triés :faut-il soigner ou laisser mourir ?   ET LES MORTS S’ACCUMULENT :    Au 27/3, 33000cas à l’hôpital,3800 personnes en rénimation,2000 morts…  (le 30/3 :presque  3000 ; on est pour l’instant  à 300 morts par jour ) Et on ne comptabilise que les décès à l’hôpital ; donc ni les morts à domicile , ni ceux des Ehpad.   Les ARS ne communiquent plus  sur les lieux des décès.  Peur de la panique ou réaction de défense d’une administration qui confond citoyens et enfants en tutelle ?

   Quant au confinement, au moins jusqu’au 15 avril…  Pour un plan d’urgence pour les soignants et pour les hôpitaux, on verra après !

   Et, pendant ce temps, les affaires continuent : mauvais coups prtés au corps social, aux travailleurs (35 h, congés,  chômage partiel ,   etc)  ,refus des  réquisitions, des nationalisations même pour un temps limité, refus du rétablissement  même provisoire de l’ISF  .

  Notons aussi  la vente prioritaire de tests de dépistage, conçus et fabriqués en France ( Firme Mérieux et d’autres)  pour l’armée des Etats-Unis  puis pour le monde entier.  (Et   les Français ?)

N’oublions  pas les incitation façon Pétain : les coiffeurs et les hôtesses d’accueil aux champs !

Le mépris le dispute à la bouffonnerie : les policiers donnent leurs masques aux crs (ou l’inverse, je m’y perds.)  et c’est La Poste qui se dépouille de son propre matériel au profit des autres .

Citons enfin les annonces fracassantes , mais à relativiser :  600 millions de masques ont été commandés en Chine   MAIS sur 14 semaines. Le premier envoi n’a pu avoir lieu  pour une raison peu claire en rapport avec la compagnie privée portugaise chargée du transport.  Quant au « pont aérien «  promis…

HEUREUSEMENT, LES CITOYENS/NES REAGISSENT :l’exaspération générale se traduit  par des retraits, des grèves, des pétitions, d’innombrables  billets électroniques d’humeur ou de discussion, plaintes, commission(s) d’enquête à venir… Ce qui force le gouvernement à évoluer sur certains points ,  quitte à se contredire. ( Trois version successives concernant les dividendes ….voir la presse des ce jour.)

Depuis 3 mois, ils savaient. Qu’ont -ils fait ?  QUAND Y AURA T-IL  ASSEZ DE MASQUES?  POUR LES SOIGNANTS ET TOUTES LES PERSONNES EXPOSEES MAIS AUSSI POUR TOUTE LA POPULATION ?   

QUAND Y AURA T-IL  DE QUOI TESTER EN MASSE POUR POUVOIR ETRE SOIGNE A TEMPS ?

  27/3 :l’Ile de France serait au bord  de la catastrophe sanitaire,  on manque de tout ;  surtout dans les Ehpad .  (RT )

 Comme l’a dit récemment sur bfm, un médecin de l’hôpital Poincaré : »au  point de vue  de la santé, la France est un pays sous-développé. »

Le confinement est une solution qui a fait ses preuves depuis le Moyen-Age, efficace à court terme.  MAIS APRES ??  Que se passera t-il quand nous sortirons ?

    Là est la vraie  question que l’on a encore le droit de poser.

ANNEXES :Stratégie : ensemble d’actions coordonnées en vue d’atteindre un but précis.

Sur Yahoo actu du 23/3 « Respirateurs, masques, quand l’industrie automobile vient à l’aide. »   Quelle est la situation en Fr. ?

Pour les courageux et/ou les curieux une petite comparaison France /Allemagne  (La Corée du Sud et Taiwan sont hors concours)

All. 35000 tests  le 2 mars, soit avant le premier mort .

FR :2500

Depuis : All ; 26 mars, 500 000tests par jour.

Fr . 4000 le 22 mars, réservés aux cas les plus graves.

En Allemagne, une meilleure détection grâce aux nombreux tests, une prise en charge immédiate ,des hôpitaux qui ne sont pas en  surcharge .

France : 7000lits en soins intensifs et un manque de respirateurs…

Sources :   journaux nationaux /régionaux, presse en ligne,  RT, Reporterre , Wikipedia consacre plusieurs articles très documentés.(chronologie des faits, études par pays, etc…)

           JRG

Résistance et vigilance

Résistance et vigilance

La France Insoumise Lens tient à souligner le caractère illégitime de l’élection du maire de Lens Sylvain Robert le dimanche 15 mars 2020.

Reprenons les chiffres : Sylvain Robert a été « élu » avec 17,54% des inscrits soit nettement moins que les 25% exigés par l’article L126 du Code électoral pour être élu au premier tour …des élections législatives. Si cette disposition du Code électoral s’appliquait aux municipales dans les communes de plus de 1000 habitants la plupart des candidats élus dimanche ne l’auraient pas été. C’est le cas de Sylvain Robert !

Il est donc difficile de voir dans ces résultats validés « l’expression de la volonté du peuple ».

Les gesticulations des supporters du maire sur le parvis de la mairie lors de l’annonce des résultats sont donc particulièrement obscènes et révèlent aux lensoises et aux lensois qui ne s’en seraient pas encore rendu compte le caractère clientéliste et  de copinage de cet entourage incapable de garder une certaine mesure républicaine mais capable par contre d’insulter le nom d’une candidate à ladite élection.

La publication par le journal Marianne de cette semaine d’un article sur le « Cora-virus du maire » participe de la nécessaire clarification du fonctionnement de ce clan au pouvoir. « A peine élu en 2014, Sylvain Robert n’a rien trouvé de mieux que de relancer le dossier de l’extension du centre commercial Cora Lens 2 : 15000m2 de plus » résultat la mort annoncée du petit commerce local. Et Marianne de conclure : « difficile désormais d’écouter les discours électoralistes du maire sur la « revitalisation du cœur de ville ». 

Il est permis de penser qu’une telle hypocrisie et un tel comportement cachent des choses plus graves. Même si nous ne sommes pas représentés au conseil municipal nous saurons pointer à chaque fois que nécessaire les procédés douteux et les décisions orientées de ce clan.   

PB

LENS EN COMMUN 2020

Penser et agir un avenir autrement

Résultats de l’élection municipale du 15 mars 2020

La liste LENS EN COMMUN 2020 tient à remercier les 187 électeurs qui se sont déplacés afin de voter pour la seule liste de gauche sociale écologique et citoyenne ce dimanche 15 mars 2020.

Nous nous interrogeons tout d’abord sur l’opportunité d’avoir maintenu les dates de l’élection municipale alors que l’épidémie flambe et que la possibilité même d’un second tour s’avère incompatible avec les mesures de confinement. Combien d’électeurs auront-ils voté au premier tour pour écarter l’idée d’un second tour, ce qui aura favorisé les maires sortants.

L’abstention record de 67,62% dans ce contexte sanitaire inquiétant et surtout dans le cadre d’une pratique sociale protectionniste et clientéliste de la part du maire sortant, rend le résultat démocratiquement douteux.

Un maire élu dans de telles circonstances c’est-à-dire avec 17,54% des inscrits est potentiellement illégitime. De plus la composition disparate et sans relief de sa liste, qui associe le PCF et des verts très pâles à des sympathisants du MODEM, de  LREM et de l’école privée, ne peut que favoriser les pratiques de pouvoir personnel et de non-écoute qui sont déjà fortement ancrées.

Triste situation pour Lens qui mérite mieux ; c’est certainement le signe de la fin d’un cycle de gestion néolibérale et opportuniste dissimulée sous en enrobage humaniste et le début d’un nouveau qui ne prendra même plus la peine de dissimuler son macronisme. La feuille de route restera la même : remplacement de la population la plus modeste avec à la clé un net repli de la politique sociale, aucune ou peu de mesures pour la transition écologique et énergétique et bien sûr la privatisation de tout ce qui peut encore l’être.

Toutefois, sans nous faire renoncer à nos propositions franchement alternatives, le résultat très insatisfaisant de notre liste nous incite à engager une réflexion en profondeur sur la manière d’abattre le mur de peur, de passivité politique, de copinage et de clientélisme qui pèse sur notre ville sinistrée.  

En lien avec les luttes sociales et écologiques, nous serons en conséquence la vraie opposition hors les murs du conseil municipal. Nous invitons toutes les bonnes volontés à nous rejoindre pour travailler avec nous sur tous les dossiers de cette ville de Lens et de son agglomération, qu’il s’agisse de l’hôpital, des questions écologiques, du social, de  la culture, de l’emploi public et privé, du développement des quartiers etc…

Nous  continuerons ensemble à  faire mieux connaître nos valeurs et nos idées, à soutenir les luttes sociales et écologiques localement et nationalement et à le faire savoir. Nous continuerons ensemble à dénoncer les abus, les injustices et le manque de citoyenneté.

Gardons l’espoir et le sens de la lutte.

Frédéric Cotton, Jean-Paul Decourcelles et Véronique Stride LFI, Pierre Boutry et Claude Sakwinski PG, Georges Gastaud et Nadia Majdzerczak PRCI, Didier Gayant et Armelle Desprez LOC.