Liste LENS EN COMMUN 2020 Penser et agir un avenir autrement : expression de notre volonté politique

Avec Frédéric Cotton, Nadia Majdzerczak, Pierre Boutry, Véronique Stride, Georges Gastaud, Didier Gayant, Claude Sakwinski, Jean-Paul Decourcelles

Liste citoyenne ouverte, soutenue par la France insoumise (LFI), le Parti de gauche (PG), le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), les Objecteurs de Croissance, des militants syndicaux engagés dans les luttes, des citoyens non encartés.

La vie est plus dure pour nombre de lensois depuis 2014, le mouvement des gilets jaunes en a été une première expression, la lutte pour le climat en a été une autre, l’action contre la suppression des acquis de la retraite en est la dernière en date. Il n’y a pas d’espoir sans une sortie par le haut socialement comme écologiquement. Tous ceux qui agissent contre l’injustice nous auront à leurs cotés.

Parce notre volonté politique sera nourrie par l’écoute des habitants de nos quartiers et non de l’élite dominante, nous serons une équipe communale engagée faisant preuve de volonté politique et non pas un maire isolé incapable de travailler en équipe et simple gestionnaire des supposés desiderata de ses administrés.

Une volonté politique pour défendre les citoyens contre les effets désastreux de la politique gouvernementale et soutenir les travailleurs et les chômeurs dans les luttes. Une volonté politique pour aller jusqu’au bout des combats sociaux, sociétaux et environnementaux et non pas abandonner les citoyens dans leur confrontation avec des institutions ou des entreprises : citons le lâchage du combat citoyen contre Linky par Sylvain Robert et sa totale désertion du combat des Gilets jaunes et de la lutte contre la casse des retraites solidaires par Macron.

Une volonté politique pour penser et agir autrement à savoir passer toute décision au crible de l’intérêt social et écologique en fonction des besoins réels des citoyens et non pas en gérant les dossiers de façon cloisonnée.

Citons quelques fautes flagrantes de cette politique archaïque et de ses décisions aberrantes :

Un Bus Haut Niveau de Services polluant avec son plan de desserte qui ne profite qu’aux grandes surfaces excentrées. Nous  privilégierons le moyen de transport vélo, des zones de stationnement périphériques et des navettes électriques en ville et des bus propres et gratuits. Ce qui est possible à Dunkerque et à Calais peut l’être à Lens.

Une piscine olympique dont Sylvain Robert a été incapable d’anticiper la fermeture et qu’il propose maintenant de reconstruire dans la zone Bollaert et donc d’en priver un quartier populaire. Nous reconstruirons la piscine là où elle était.

Des commerces de centre ville dont le taux de rotation est rapide et dont tous les candidats cherchent les moyens les plus farfelus et coûteux pour les voir s’implanter. Les commerces de centre-ville ne trouveront une issue favorable que grâce à une augmentation du pouvoir d’achat, ce pour quoi nous luttons et une limitation du montant des baux commerciaux et une opposition systématique à l’extension des zones commerciales,  ce que nous régulerons. Mais la concentration de commerces en centre ville doit être raisonnable car elle  aggrave les problèmes de circulation. Pour nous,  le vrai besoin est de développer un commerce de proximité dans les quartiers et de développer des circuits courts pour une alimentation saine.

Des logements pour plus de 60% à caractère social : beau patrimoine dont il faut  prendre soin au plus près des gens et non pas laisser faire les bailleurs sociaux. Sylvain Robert préfère du logement neuf pour des propriétaires privés spéculatifs et non pour satisfaire de vrais besoins : qui plus est des cages à lapin en briques sans espace de respiration, construits au ras des trottoirs et bien évidemment sans un arbre. Nous reprendrons les rênes de la politique du logement.

Des services publics abandonnés au privé comme la gestion du service de l’eau gestion totalement opaque et coûteuse pour le citoyen ; même si cela dépend de la CALL il est évident que le maire en endosse une large responsabilité. Nous redonnerons du pouvoir d’achat aux lensois(e)s en reprenant en régie publique tout ce qui peut l’être.

Un développement durable méprisé : poursuite de l’artificialisation de terres agricoles pour y installer des entreprises de logistique avec ses maigres emplois sans qualification. Nous savons qu’il y a  peu de terrains  agricoles disponibles sur Lens mais il est possible de créer une ceinture verte de maraichage dans les communes alentour afin de créer de l’emploi et les conditions d’une alimentation saine pour tou(te)s.

Citons quelques unes de nos propositions :

Dans une ville où le chômage dépasse 13% de la population active, nous mettrons en place une cellule de ré-industrialisation qui démarchera partout pour récupérer une partie des activités délocalisées à une époque où l’automatisation n’était pas suffisante pour que notre territoire soit concurrentiel ; nous organiserons un service de retour à l’emploi en coordonnant sur le territoire l’ensemble des acteurs.

Nous engagerons résolument Lens dans la transition énergétique et le respect de la biodiversité en impliquant la population dans la mise en œuvre d’un  plan climat et en  mettant en cohérence sur le territoire toutes les décisions et politiques, pour passer à une politique climat-énergie globale, concertée et ambitieuse dans toutes ses dimensions.

Nous restaurerons la souveraineté citoyenne  en organisant des votations citoyennes dont le conseil municipal s’engagerait à respecter le résultat dès lors qu’une pétition réunissant au moins 10% des habitant.e.s est constituée et en n’engageant aucun projet sans associer les habitant.e.s, depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre. Nous refuserons que  la souveraineté des communes soit mise en cause à la CALL,  en recherchant des  coopérations avec les autres communes.

Nous créerons des lieux de citoyenneté, de débat et d’éducation à l’esprit critique pour les jeunes, des lieux de rencontre et de partage pour les aînés, des lieux de loisirs intelligents (cinéma, musique, théâtre), des festivals.

Nous ne dépenserons pas l’argent public pour créer une police municipale : oui il y a des incivilités mais pas plus qu’ailleurs et elles peuvent de toute façon être résolues par des moyens supplémentaires affectés à l’éducation, par de la prévention et de la médiation. Pas de milice dont certains pourraient utiliser pour mettre les citoyens sous contrôle. Quant à la police nationale, elle doit être utilisée contre la délinquance et non pour réprimer le mouvement social.

            —————————————————————————————

S Robert et sa liste de macronistes honteux continuerait sa gestion mollassonne en faisant un peu de ceci un peu de cela tout en se gardant de mener une vraie politique et sans se préoccuper de la misère qui s’installe.

B Ducastel et sa liste de droite prétend agir pour Lens en faisant la proposition irresponsable de stationnement totalement gratuit (car alors comment traite-t-on les embouteillages et la pollution ?) et de rue couverte pour satisfaire sa clientèle de commerçants !

N Vincent se souvient qu’elle est verte lors de chaque élection alors qu’elle n’a jamais levé le petit doigt lorsque le maire décidait d’abattre des arbres centenaires ou retardait le plan climat à la CALL.

Quant au candidat de l’extrême droite, nous demandons à ses électeurs potentiels non fachos mais simplement fâchés, de ne pas se laisser berner par l’obsession sécuritaire sur fond de rejet de l’autre et par les fausses propositions sociales d’un parti qui ne dénoncent même plus l’UE et qui, loin de défendre les travailleurs, est la roue de secours du capital pour temps de crise.

Le 15 mars 2020 l’urgence n’est pas de céder au chiffon brun de l’extrême droite que l’on nous agite lors de chaque élection pour mieux nous faire accepter les politiques libérales mais de se lever tous ensemble comme lors des mouvements sociaux de 2019 pour dire NON à l’injustice sociale, à la misère  et OUI à l’espoir lensois d’une autre vie avec un service public municipal protecteur et émancipateur.

Prenez contact avec nous (courriel : lfilens@gmail.com).

Laisser un commentaire