Nous réfutons les fausses informations nous concernant propagées par certain media gratuit

La France Insoumise Lens dément formellement les propos que le journal 20 minutes distribué sur Lille prête à Guy Delcourt, passé maire de Lens. Il est écrit dans ce journal en date du mercredi 9 octobre 2019 : « il faut envisager une liste d’union au premier tour  martèle Guy Delcourt. Selon lui, les discussions sont en bonne voie avec EELV, La France Insoumise et même LREM ».

D’une part, il est hors de question que La France Insoumise Lens envisage une quelconque union avec une liste PS que nous considérons comme les responsables de la situation de ville morte dans laquelle se trouve la ville de Lens.

D’autre part, l’appel Lens en commun 2020 figurant sur ce site constitue la base  d’un travail en cours consistant à impliquer un maximum de citoyens dans l’élaboration d’un éventuel programme et dans le choix des candidats qui incarneraient au mieux ce programme.

Notre démarche est participative et non directive et nous invitons les lensoises et lensois à nous rejoindre pour participer à ce travail collectif en nous envoyant un courriel à l’adresse : lfilens@gmail.com.

L’ennemi c’est l’extrême droite mais c’est tout autant la droite au pouvoir et tous ceux qui ont trahi la gauche en faisant la même politique.

Actualité de Jean JAURÈS pour l’anniversaire de sa naissance le 3 septembre 1859 : les militants de la France Insoumise lui rendent hommage.

“Je suis mort assassiné le 31 Juillet 1914, pour avoir fait tout ce que je pouvais pour éviter une terrible guerre qui débutera 3 jours après ma mort entrainant 19 millions de morts (dont 9 millions de civils) et 21 millions de blessés. Les seuls vainqueurs seront des industriels, des financiers, quelques fanatiques nationalistes, et mon assassin Raoul Villain acquitté par ces derniers en 1919 sans avoir combattu. J’ai défendu avec passion Dreyfus, et me suis joint à la cause juste des grévistes de Carmaux. J’ai rassemblé les forces de gauche, alors fragiles et éparpillées, dans un mouvement uni et international. j’ai combattu les menaces d’extrême droite nationaliste, monarchiste, et cléricaliste de mon temps. Je me suis vivement opposé au colonialisme et à l’antisémitisme. J’ai obtenu les premières retraites ouvrières aujourd’hui encore attaquées. J’ai fondé le journal l’Humanité qui résiste toujours face aux nouvelles oppressions. Le coeur de mon engagement à toujours été l’émancipation des citoyens, devenus « rois dans la cité » par le suffrage universel, mais restés esclaves dans l’entreprise. Cette émancipation de l’Humanité, c’est par une République que je comptais l’obtenir et c’est votre devoir de la faire naître : la République Sociale.”

 J.Jaurès  1859-1914

Si aujourd’hui encore nous tenons à honorer la mémoire de ce géant politique que fut Jean Jaurès c’est parce que les combats qu’il a menés en son temps sont toujours d’une grande et troublante actualité :

         *  nos Retraites dont le système nous est envié partout à travers le monde, sont attaquées par Macron et ses financiers avides de nous voir souscrire à leurs polices d’assurances privées, là ou la cotisation sociale reste le système le plus efficace et le moins onéreux.

         * C’est aussi la 5ème « République », malade de sa monarchie quinquennale, de la corruption, des trahisons, des mensonges et de la connivence de ses « élites », du lobbying des grands groupes, auxquels s’ajoute aujourd’hui l’oppression anti-démocratique de la Troïka (Commission Européenne, BCE, et FMI). Tout cela appelle plus que jamais le peuple à reprendre le pouvoir démocratiquement par la Révolution Citoyenne et à s’atteler à la création d’une 6ème République: une République Sociale dont le mot d’ordre serait « l’humain d’abord ».

         * C’est également l’existence d’une presse muselée où règne l’autocensure et le travestissement de l’information, détenue par quelques grandes fortunes (Bouygues, Dassault, Lagardère,…) qui écrasent la Véritable Liberté de la Presse.

         * Les travailleurs sont toujours soumis, quel que soit leur investissement personnel quotidien, aux décisions impersonnelles d’actionnaires arrivistes et opportunistes, qui sont prêts à détruire pour quelques bénéfices personnels et immédiats ce que la société a mis des années à organiser. à quand L’Entreprise Socialisée: propriété des travailleurs, de ses clients, de ces fournisseurs et des autres acteurs impactés par son activité?

                   * Mais aussi le Coût du capital financier qui aujourd’hui comme hier cherche à s’accumuler sans raisons autres que la pure cupidité au détriment des travailleurs et de tous les créateurs de vrais richesses marchandes et non marchandes. Course au profit qui nous mène de plus à la catastrophe environnementale.

         *  C’est toujours La lutte contre le néo-colonialisme qui empêche les peuples africains de s’émanciper et de construire un monde commun.

                  * C’est enfin la volonté de Jaurès de Rassembler les Forces Progressistes de Gauche contre l’hydre de l’extrême droite qui reprend forme aujourd’hui avec la fédération populaire que nous appelons de nos vœux : cette union de partis, d’associations et de citoyens, qui est amené à accueillir tous ceux qui comprendront l’urgence de rentrer en lutte sans compromissions, et qui tel le colibri face à l’incendie souhaitent accomplir leur part…        

         Voila quelques unes des raisons qui amènent les militants de la France Insoumise à honorer la mémoire de Jean Jaurès en ce cent- soixantième anniversaire de sa naissance le 3 septembre 1859.